Télétravail, nouveau mode de vie

télétravail

Avec l’arrivée de la pandémie et du Covid-19, le télétravail qui était auparavant une alternative à une journée de bureau, est devenu la règle.

Mais en cette période où les salles de sport sont fermées, où les conditions climatiques ne permettent pas une pratique extérieure et où la sédentarité n’a jamais été aussi importante, est-ce une réellement bonne chose ?  

Nous tâcherons de répondre à cette question en regardant sous 3 angles importants que sont la gestion planning, le manque d’activité et l’interaction sociale.

sablier noir et blanc

Votre Planning change

Un gain de temps

Le fait de télétravailler nous fait économiser énormément de temps que nous perdions sur la route. Entre l’aller-retour, parfois doublé pour rentrer manger le midi, nous gagnons entre 30 et 60 minutes. Et dans certaines régions, comme à Paris, On peut gagner plusieurs heures par jour.

Ce temps, nous permet de nous lever plus tard, d’aller déposer les enfants à l’école ou de pratiquer une activité.

Structurer votre journée

Il est primordial aussi lorsque vous télétravaillez de vous imposer des heures de début et de fin (midi et soir) afin de conserver une vie de famille et d’individu équilibrée. Il y a un moment pour travailler, un pour manger, un pour jouer et un pour se reposer.

Définissez une structure de journée en vous octroyant de pauses. On reparle ci dessous dans la posture assise.

Absence de frontière entre la maison et le bureau 

Néanmoins, en étant à la maison, il est plus difficile de couper : la pause du midi est souvent écourtée et les journées ont tendance à rallonger. 

Étant donné que vous travaillez de chez vous, il est important que vous ayez un espace de travail dédié afin de passer de votre espace de vie à votre espace de travail et de ne pas mélanger les deux ;

Si vous ne respectez pas les 2 dernières règles, le temps gagné dans les transports sera anéanti par la perte de ce lieu de refuge agréable qu’est la maison.

Une plus grande sédentarité

Perte de mobilité

Le fait de ne pas devoir vous déplacer pour aller travailler et de contacter vos collègues en visio, par mail ou téléphone ne vous incite pas à vous déplacer.

Que vous alliez en voiture, train ou métro, vous étiez obligé de vous déplacer un minimum à pied pour vous rendre sur votre lieu de travail. De même pour aller manger le midi que ce soit à l’extérieur ou dans les locaux de travail.

Les réunions de travail vous obligeaient à passer d’un bâtiment à l’autre ou d’un étage à l’autre, ce qui vous incitait à bouger, à marcher.

En télétravaillant, vous bougez moins et vous passez de 6000 pas de moyenne par jour (cf. L’OMS recommande 10000 pas par jour pour lutter contre la sédentarité) à 2000 pas.

Vous devez donc compenser cette perte de mobilité par une ou plusieurs activité(s) ; Que ce soit une marche, aller déposer les enfants à l’école à pied, faire les courses en vélo ou une activité sportive. Sinon ce manque de mobilité vous entraînera dans les dédales de la sédentarité (cf notre article bouger ou mourir)

séance de Yoga

Sédentarité accrue

Vous n’avez plus besoin de vous déplacer pour communiquer avec vos collègues et la posture assise qui était déjà importante lorsque vous ne télétravaillez pas peut prendre des allures de marathon et durer plusieurs heures sans se lever.

Pour compenser cet excès de posture assise qui créée des tensions musculaires importantes, vous devez vous obliger à vous lever et à marcher toutes les 60 à 90 minutes.

Et en complément faire des étirements des muscles sous tensions pendant que vous êtes assis. Les ischios-jambiers, le psoas et les cervicales. Mais cela fera partie d’un article sur les méfaits de la postion assise.

En outre, vous devez peut-être faire un peu de renforcement des muscles du haut du dos (para vertébraux, rhomboïdes et rotateurs externes) pour compenser la cyphose dorsale courante lors de la station assise trop longue.

Concernant ces 2 derniers points, je vous invite à lire notre article sur le mal de dos, le mal du siècle.

Enfin, pensez à vous procurer un siège adapté, comme vous pouvez avoir en entreprise.  


petite fille et Peluche

Isolement

Isolement sociable

Mais le télétravail n’a pas qu’un impact sur la sédentarité mais aussi sur toutes nos interactions sociales.

Nous sommes des êtres sociaux qui avons besoin de vivre en groupe et d’échanger ;

Fini les pauses à la machine à café où l’on discute du film ou de l’émission de la veille, fini les discussions entre collègues lors de la pause déjeuner.

Nous échangeons essentiellement professionnellement et les discutions de choses futiles se raréfient et sont souvent dans un cercle très fermé qui ne favorise pas l’échange et l’épanouissement.

Il vous faut donc compenser ce manque d’interaction sociale sur son lieu de travail par d’autres d’interactions ; sur un lieu d’activités sportives, culturelles ou autres.

Rencontrez du monde est vital à l’être humain..

Surveillez votre ton

Les interactions aussi sont bien différentes ; nous n’avons pas le même ton lorsque nous nous exprimons par mail que lorsque nous sommes en visio ou en face à face.Il va donc falloir faire preuve de discernement pour adapter le bon ton sans que ça ne soit mal interprété.

Le télétravail peut être une bonne chose car il nous permet des gains de temps importants, voire d’argent (jusqu’à 100€/mois) mais il doit être compensé par des activités pour lutter contre la sédentarité et permette des interactions sociales.

Il nous faut un espace-temps (structurer notre journée) et espace-physique (aménagements d’espaces) pour délimiter les moments de travail des autres.

Enfin, Il semblerait que le télétravail plaise aux responsables d’entreprises qui d’après de récentes études montrent une efficacité plus importante au travail mais ce serait oublier que le télétravail contribue à la perte de culture d’entreprise, au combien importante pour toute entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.